Communiqué de presse

L’impact de Diversidays et de France Travail sur la reconversion de tous les publics vers le numérique

Diversidays, association nationale de référence en matière d’égalité des chances en France et France Travail annoncent, aujourd’hui, les résultats du bilan évaluatif du programme DéClics Numériques.

Publié le  08/02/2024

Les principaux objectifs de l’analyse, réalisée par France Travail, étaient de mesurer les impacts du programme sur l’accès à l’emploi et à la formation sur un échantillon1 de ses 10 000 bénéficiaires.

  • Le public des bénéficiaires de DéClics Numériques est plus féminisé, plus jeune, plus qualifié et plus souvent reconnu travailleur handicapé que l’ensemble des demandeurs d’emploi inscrits à France Travail.
  • Après avoir participé à DéClics Numériques, 6 participants sur 10 déclarent avoir recherché des formations ayant un lien avec le numérique et 7 sur 10 ont postulé sur des offres d’emploi.
  • Un impact positif est identifié en particulier du côté de l’accès à la formation : parmi les bénéficiaires de DéClics Numériques, 40% entrent en formation dans les 18 mois, contre 20% pour des demandeurs d’emploi témoins, c’est-à-dire présentant des caractéristiques similaires, mais n’ayant pas suivi le programme.
  • Mais aussi concernant l’accès à l’emploi durable (CDI ou CDD de 6 mois ou plus) avec 40% d’accès pour les bénéficiaires, contre 36% pour les autres demandeurs d’emploi de l’échantillon témoin.

Le partenariat stratégique entre Diversidays et France Travail a été renouvelé en janvier 2024 pour faire de Déclics Numériques, le programme d'accompagnement de Diversidays gratuit et ouvert à tous, le catalyseur de la reconversion professionnelle vers les métiers du numérique, avec pour objectif de doubler le nombre de personnes accompagnées d'ici la fin 2025. Une initiative phare de ce nouveau partenariat est l'intégration d'une mesure d'impact renforcée pour continuer d’évaluer l'efficacité du dispositif conjointement avec France Travail.

 

Principaux résultats de la mesure d’impact

  • Les femmes sont particulièrement représentées parmi les bénéficiaires de DéClics Numériques : 64%, contre 52% de la DEFM ABC2.
  • Les bénéficiaires sont aussi plus jeunes (49% de 25-39 ans contre 38%) et plus diplômés (41% de bac+3 et plus contre 18%).
  • La part de publics avec une reconnaissance de travailleurs handicapés est deux fois plus importante parmi les bénéficiaires de DéClics Numériques : 15% contre 8%.
  • 85% déclarent que DéClics Numériques leur a permis de découvrir les métiers du numérique, 78% de se renseigner sur les formations du domaine du numérique, 64% sur la création/reprise d’entreprises dans le numérique et pour 63%, de développer leurs compétences numériques.
  • 66% déclarent avoir recherché des formations depuis leur participation à DéClics Numériques, dont 87% avaient un lien avec le numérique.
  • 69% déclarent avoir recherché ou postulé à des offres d’emploi depuis leur participation à DéClics Numériques. Selon 46% d’entre eux, ces offres d’emploi avaient un lien avec le numérique, et 68% faisaient appel à des compétences numériques.

 

Impacts de DéClics Numériques sur l’accès à la formation et à l’emploi des bénéficiaires

  1. La comparaison entre des participants à Déclics Numériques et des témoins révèle un impact positif, en termes d’accès à la formation 18 mois après l’atelier, de l’ordre de 20 points (40% contre 20%).
    • Parmi les bénéficiaires de DéClics Numériques entrés en formation dans les 18 mois qui suivent l'atelier, 16% ont suivi une formation ayant un lien avec le domaine du numérique contre 3% du côté des témoins.
  2. La comparaison des taux d’accès à l’emploi durable (c’est-à-dire CDI et CDD de plus de 6 mois) à 18 mois des participants à DéClics Numériques et des témoins montre un impact positif de l’ordre de 4 points (40% contre 36%).
  3. Parmi ceux qui ont déclaré avoir exercé un emploi depuis DéClics Numériques, au moment de l’enquête intervenant 6 mois après leur participation aux ateliers, 29% ont expliqué que cet emploi avait un lien avec le numérique et 53% qu’il faisait appel à des compétences numériques.

Pour Anthony Babkine, co-fondateur de Diversidays : « Alors que le numérique crée en moyenne 25 000 emplois par an, le secteur souffre d’une pénurie de talents. Nombreux sont encore ceux qui n’osent pas se reconvertir dans le numérique à cause d’idées reçues ou par manque d’informations. Il est urgent de briser ces barrières mentales, de faire découvrir massivement les opportunités de cette filière pour que chacun puisse trouver sa place dans les métiers d’avenir; quel que soit l’âge du demandeur d’emploi, son handicap, son genre, son parcours professionnel ou ses connaissances initiales. Le numérique peut être l’ascenseur social du XXIe siècle. »


Pour Paul Bazin, directeur général adjoint en charge de l’offre de services à France Travail : « Le secteur du numérique crée, chaque année, des milliers d’emplois et représente un fort potentiel d’embauches. L’engagement de France Travail aux côtés de Diversidays est indispensable pour répondre aux besoins croissants de recrutement dans le secteur du numérique et nous nous réjouissons que ce partenariat porte ses fruits. Les demandeurs d’emploi de tout horizon doivent pouvoir mieux connaître les métiers et les formations proposés dans ce secteur. La nécessité d’attirer et de former de nouveaux talents est essentielle et implique d’unir nos forces. »


Rapide, en ligne, gratuit et accessible aux personnes en situation de handicap, ce programme a déjà été déployé dans 9 régions dans le cadre de 16 éditions dont la plus récente a été lancée mardi 6 février à Euratechnologies. Le programme permet de découvrir différents métiers du numérique ainsi que les formations qui y mènent, d’initier à des outils du numérique utiles dans un prochain emploi ou pour la recherche d’un emploi, et de bénéficier de conseils emploi et formation.

Avec plus de 10 000 personnes accompagnées depuis son lancement en 2020, Diversidays se hisse au plan d’acteur incontournable sur les enjeux d’orientation et de reconversion vers les métiers du numérique en France.

La prochaine édition de DéClics Numériques aura lieu au printemps 2024
Inscription gratuite et replay via ce lien https://declics-numeriques.com

1 Participantes et participants au programme sur les 18 premiers mois suivant la création du dispositif au printemps 2020.
2 Demandeur d’emploi en fin de mois, catégorie A, B ou C.

L’impact de Diversidays et de France Travail sur la reconversion de tous les publics vers le numérique

Plus d'actualités

Communiqué de presse

Paul Bazin est nommé directeur général délégué [...]

Paul Bazin devient directeur général délégué à compter du 8 février 2024.

Communiqué de presse

France Travail et l’ANEFA se mobilisent pour [...]

En organisant les Journées des métiers de l’agriculture et du vivant du 19 au 23 février, France Travail et l’ANEFA souhaitent renforcer l’attractivité du secteur, faire connaître les métiers et les formations, faciliter les recrutements des entreprises et également susciter des vocations.

Communiqué de presse

Alexandre Saubot, président de France Industrie, [...]

Le conseil d’administration de France Travail, dans sa composition renouvelée selon l’arrêté du 20 décembre 2023, a tenu sa première séance le 31 janvier 2024. À cette occasion, Alexandre Saubot, président de France Industrie, a été élu président du conseil d’administration. Patricia Ferrand et Hubert Mongon ont été réélus vice-présidents.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

86,0 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par France Travail. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national.

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ex : 33000

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.