Article

« Nous voulons doubler nos effectifs à l’horizon 2026 »

Générale de téléphone, la filiale de distribution du groupe Orange, a engagé un plan de recrutement d’envergure pour accompagner le développement de son réseau sur tout le territoire. Rencontre avec Frédéric Heck, son Directeur des ressources humaines (DRH).

Publié le  18/09/2023

Frédéric-HECK_art_org.jpg

 

Quelle est la position de Générale de téléphone au sein du groupe Orange ?

Frédéric Heck : En tant que filiale à 100 % d’Orange, Générale de téléphone assure la distribution de l’ensemble des produits et services du groupe pour le grand public et les professionnels en France. Nous disposons à ce jour de 230 points de vente et employons 2 400 collaborateurs. Notre chiffre d'affaires s'élève à environ 400 millions d'euros et nous proposons une large gamme de produits, tels que les téléphones, les forfaits mobiles et internet, ainsi que les accessoires ou les assurances. Nous avons également diversifié nos activités dans des domaines comme la protection du domicile.
 

Nous cherchons à optimiser notre modèle tout en maintenant notre engagement envers la proximité, la simplicité et l'agilité.


Quels sont vos objectifs en matière de recrutement ?

F. H. : Notre objectif est de porter nos effectifs à environ 4 000 collaborateurs à l’horizon 2026, avec déjà 600 recrutements externes cette année et 800 autres en 2024 ! Cette dynamique de recrutement accompagne l’ouverture de nos nouveaux magasins, dont le nombre va doubler au cours des deux prochaines années. La marque Orange fait évoluer sa stratégie de distribution en France, avec comme conséquence la croissance importante du réseau de magasins et la création d’un nouveau format de boutiques de proximité.

Après deux années marquées par la pandémie de Covid-19, le commerce physique retrouve des couleurs et les clients reprennent progressivement le chemin des magasins. Il n’y a finalement pas eu de bascule définitive vers l'e-commerce : on observe un équilibre entre ces deux pôles. Cette tendance s’accompagne d’une volonté de la marque Orange de transformer son modèle de distribution. À travers différents formats de magasins, nous cherchons à optimiser notre modèle tout en maintenant notre engagement envers la proximité, la simplicité et l'agilité.
 

Quels profils recherchez-vous ?

F. H. : Nos besoins en recrutement concernent principalement des postes de conseiller commercial dans nos magasins. Nous attachons une grande importance à la personnalité du candidat. La compétence technique, nous avons les moyens de la faire acquérir à ceux qui nous rejoignent. Nous recherchons des personnes ouvertes, motivées, ayant le sens du service client, ainsi qu'une aisance dans les relations humaines. Nous privilégions les personnes dotées d'une bonne assertivité commerciale, capables de conseiller et de guider les clients efficacement.

Nous sommes ouverts à différentes expériences et parcours. Nous avons par exemple recruté avec succès des personnes éloignées de nos métiers, provenant de secteurs tels que la boulangerie ou le transport routier, qui étaient motivées par l'opportunité d'évoluer dans notre entreprise. La formation initiale ou les compétences techniques ne sont pas les seuls critères pour nous. Plus que des CV, nous recrutons avant tout des personnes qui ont envie de s’engager à nos côtés, y compris celles qui n’ont pas d’expérience dans la vente. Par exemple, les seniors sont les bienvenus et sont par ailleurs très attendus. Nous veillons aussi à la diversité des profils recrutés en encourageant une représentation équilibrée des femmes et des hommes dans nos équipes.

Lire aussi : Elisabeth Moreno, ex-ministre de l’Égalité femmes-hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances : « L’entreprise est l‘espace du collectif par excellence »
 

Quelles sont les perspectives de carrière chez Générale de téléphone ?

F. H. : Nous privilégions la promotion interne. C’est un levier de fidélisation fort. Si un collaborateur démontre un potentiel et des compétences adaptées, il peut évoluer rapidement vers des postes de management. Nous proposons des parcours de formation certifiants de dix-huit mois pour devenir manager adjoint et acquérir les fondamentaux du management. En général, il faut au moins cinq ans d'expérience pour devenir manager, mais cela dépend des capacités et des envies de chacun. En parallèle, il existe également de nombreuses opportunités d'évolution dans d'autres domaines de l'entreprise.

Nous proposons des formations et des parcours pour développer les compétences et les responsabilités dans différents métiers, offrant ainsi aux collaborateurs la possibilité de diversifier leur expertise et de progresser dans leur carrière. Alors que nous faisons face à un taux de rotation d'environ 13 %, c’est un vecteur important de fidélisation.

Lire aussi : « Comment l’ « expérience collaborateur » ouvre de nouvelles perspectives pour fidéliser les salariés »

Quels sont vos canaux de recrutement pour attirer de nouveaux talents en magasin ?

F. H. : Nous recevons de nombreuses candidatures via des canaux digitaux comme le site de Pôle emploi. De plus, nous avons renforcé notre présence sur les réseaux sociaux, comme Facebook, Twitter et Instagram, pour promouvoir notre marque employeur.

Au niveau local, nous encourageons la cooptation par le réseau de nos collaborateurs et recevons régulièrement des candidatures en magasin. Ce recrutement de proximité reste l'un de nos canaux de recrutement les plus efficaces. Enfin, nous avons mis en place un programme d'alternance avec deux alternants par magasin que nous souhaitons recruter ensuite en contrat à durée indéterminée (CDI) chaque fois que cela est possible.
 

L'alternance offre des opportunités d'apprentissage et de développement à des jeunes issus de différents milieux, favorisant ainsi la mixité sociale.


Pourquoi avoir choisi de faire de l'alternance un levier de recrutement privilégié ?

F. H. : L'alternance permet de former des jeunes talents en leur offrant une expérience pratique, tout en les accompagnant dans leur parcours de formation. Nous croyons en la valeur de l'apprentissage sur le terrain et en l'importance de développer des compétences opérationnelles concrètes. De plus, l'alternance nous permet d'identifier et de recruter des talents prometteurs dès leur formation initiale, en créant un vivier de futurs collaborateurs qualifiés. Elle offre également des opportunités d'apprentissage et de développement à des jeunes issus de différents milieux, favorisant ainsi la mixité sociale. Les résultats sont au rendez-vous. Nous continuerons donc à investir dans cette voie pour renforcer nos équipes.
 

Quels moyens sont mis en œuvre pour intégrer les nouveaux salariés ?

F. H. : L'intégration de nos nouveaux collaborateurs est une priorité. Nous avons mis en place un nouveau dispositif sur trois mois. Dans un premier temps, les nouveaux salariés suivent une formation théorique d'un mois, dont deux semaines sur notre campus, au siège. Ils vont développer les compétences métier, les techniques de vente, l'organisation de la relation client, les offres, les outils de souscription, etc. Par la suite, ils intègrent un magasin où ils bénéficient de deux mois « d’entrainement » pratique en situation réelle, encadrés par des accompagnants spécifiquement formés. Notre objectif est de transformer les connaissances acquises en compétences opérationnelles, puis en performances.
 

Comment envisagez-vous l'avenir de Générale de téléphone en termes de recrutement et de gestion des talents ?

F. H. : C’est un défi exaltant auquel nous nous sommes attelés. Se retrouver sur une durée relativement courte à doubler la taille de l'effectif, à aller chercher plus de collaborateurs qu'il n'y en a aujourd'hui, à faire émerger plusieurs centaines de nouveaux managers, c’est un défi de compétence, d'intégration, d'inclusion. Nous voulons faire de cette dynamique de recrutement un creuset pour travailler une culture commune, pour que tous avancent dans la même direction chez Générale de téléphone. Peu d'entreprises au niveau national recrutent à la fois pour des magasins en centre-ville de grandes métropoles et en zones plus rurales. C’est aussi une source de fierté pour nous.
 

Plus d'actualités

Article

France Travail continue à œuvrer pour un [...]

Le 26 janvier 2023, France Travail a renforcé sa sa palette de dispositifs de lutte contre toutes les formes de discriminations par la signature de la Charte d’Engagement LGBT+ portée par l’Autre Cercle, association française de référence pour l’inclusion des personnes LGBT+* au travail. Fort de 55 000 agents, le cœur de métier de France Travail repose sur son capital humain. L’organisation ambitionne donc d’être à la hauteur des défis posés par les enjeux contemporains d’égalité au travail.

Article

« L’attractivité des métiers du soin est une [...]

L’attractivité des métiers de la santé et du soin à domicile est un véritable enjeu de société, selon Yves Piot, Responsable du pôle Juridique d’Adédom, la fédération nationale qui défend et soutient le développement des activités des associations et des structures gestionnaires à but non lucratif œuvrant dans l’aide, le soin à domicile et les services à la personne. Rencontre.

Opinions

Jérôme Fourquet, directeur du département [...]

La question est volontairement provocante mais dit bien la transformation fondamentale en cours dans le monde de l’entreprise. Changement du rapport au travail, diffusion du télétravail, aspirations au sens et à l’utilité, priorité à l’individualisme et à l’épanouissement personnel, refus de la carrière linéaire, modification du rapport de force employeurs-employés, accélération technologique : l’entreprise est fragilisée dans son espace-temps (tout le monde ne travaille plus en même temps, dans le même lieu) et percutée de tous côtés dans sa forme traditionnelle.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

87,5 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par France Travail. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national.

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ex : 33000

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.