Article

Handicap : le numérique au service de l'inclusion au travail

SEMAINE EUROPÉENNE POUR L’EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPÉES. Si le monde du travail a encore d'importants progrès à réaliser pour favoriser l'intégration des personnes en situation de handicap, les nouvelles technologies peuvent apporter une aide précieuse. Démonstration avec des solutions développées pour les personnes sourdes ou malentendantes.

Publié le  20/11/2023

Sur 100 personnes reconnues travailleurs handicapés, 26 ont une déficience auditive. Un constat qui a poussé de nombreux acteurs à favoriser l'autonomie des personnes sourdes ou malentendantes sur leur lieu de travail.

En 2017, Thibault Duchemin, jeune ingénieur qui a grandi dans une famille de sourds, lance l'application AVA (Accessibilité visuelle et audio), dont la vocation est d'apporter des solutions de sous-titrage en direct pour les personnes sourdes ou malentendantes. Complémentaire à un traducteur en langue des signes (LSF), cet outil permet de faire de la prise de notes des rendez-vous, des réunions ou des formations grâce à l'intelligence artificielle (IA) de reconnaissance vocale. 
Garantir l’accessibilité est essentiel pour AVA, qui développe des fonctionnalités dédiées : possibilité d’adapter la taille de l'écran et des caractères, proposition de modes clair et de modes sombre... L’application reconnait 15 langues et propose des traductions simultanées, écoutées et corrigées en temps réel par l’homme. 
 

Des interprètes-traducteurs LSF en appui

Tadeo - dont l'Unedic a participé à la création début 2007 -, est un autre outil d’assistance technique pour les personnes sourdes ou malentendantes. Destiné à faciliter et optimiser la communication entre personnes entendantes et personnes sourdes ou malentendantes, oralisées (s'exprimant oralement) ou signantes (c'est-à-dire s'exprimant en langue des signes française), cette solution basée sur l’IA inclut également l'intervention d'interprètes en langue des signes.
Tadeo a développé une solution qui répond au même souci d'accessibilité. Son directeur, Julien Monnet, est lui-même sourd profond de naissance. Pendant un échange en visioconférence, il explique la manière dont l'outil appuie la fluidité de sa propre communication : « Même si je fais de la lecture labiale (sur les lèvres), j'utilise Tadeo - et donc la transcription - pour être certain des propos de mon interlocuteur ». Cela lui est d'autant plus utile que la lecture labiale peut être rendue plus compliquée par une mauvaise qualité d'image. 

La surdité, au même titre que tout handicap, génère souvent des situations d'isolement pour les personnes. Par exemple, un salarié malentendant explique que « suite à une restructuration où tout a éclaté », nombre de ses collègues se sont retrouvés « un peu partout en France et dans le monde ». L'outil de transcription en direct de la communication vocale lui a permis de ne pas être cantonné aux échanges par écrit et de pouvoir tout simplement téléphoner. Une avancée qui est donc réellement inclusive par la synchronisation de communication qu'elle permet avec les entendants. 
 

D'importants besoins d'interprétariat en langue des signes

Alors qu'une personne sur 10 est sourde ou malentendante, « ce handicap, comme d'autres, connaît des degrés et des formes très divers, rappelle Julien Monnet, et ces solutions sont d'autant plus utiles qu'il existe un manque d'interprètes des langues des signes ». 

Ainsi, Tadeo a pour but de favoriser l'autonomie des personnes, afin qu'elles ne soient pas « larguées au bout de dix minutes de réunion », dixit le fondateur de Tadeo. De tels outils peuvent donc aider les personnes en situation de handicap à faire éclater le plafond de verre qui limite trop souvent leur évolution professionnelle. Julien Monnet insiste sur la possibilité de mettre sur un pied d'égalité les sourds ou malentendants, afin qu'ils puissent faire valoir leurs compétences. « Pour communiquer il faut être deux. On met le curseur entre la personne sourde et la personne entendante, et on se concentre sur les compétences et l'expression des talents de chacun », partage-t-il.
 

SOS interprètes en langue des signes 

Sur le sujet de l'accessibilité pour les personnes malentendantes, il existe un réel enjeu autour de l'interprétation en langue des signes française. En effet, on compte seulement 450 interprètes pour près de 100 000 personnes qui s'expriment dans cette langue. Aussi, la Fédération française de l’accessibilité (FFA) a imaginé un plan métiers proposant une nouvelle organisation de la formation de ces interprètes, notamment à un niveau bac+2 ou bac+3.
 

Un vrai plus pour le recrutement

De tels outils ont sans nul doute l'avantage de favoriser l'intégration des personnes à leur collectif de travail. Ainsi, au moment d'une candidature, la présence d'un tel outil dans l'entreprise peut éviter d'écarter un candidat pour de mauvaises raisons, comme une moindre capacité à pouvoir échanger de manière synchronisée liée au handicap. Pôle emploi propose d’ailleurs ce service via l’application Rogervoice, pionnier sur ce marché en France, afin accompagner au mieux tous les demandeurs d’emploi. Pour Maurice Rambert, ingénieur informatique qui s'exprime en langue des signes, cela a même aidé à convaincre son employeur, Amadeus, de l'embaucher.

Parmi les autres outils pour sourds ou malentendants, on peut évoquer l'extension de navigateurs internet (Chrome, Firefox, Safari) Bulle Elix, qui affiche dans une bulle en surbrillance la définition d'un mot en langue des signes.
 

Autres handicaps, autres outils

Parmi les outils numériques pouvant assister des personnes souffrant d'autres types de handicap, on peut mentionner la « loupe » d'Apple. Disponible sur Mac et iPhone, elle permet de grossir le texte ou encore d'augmenter le contraste des couleurs. 

Microsoft n'est pas en reste, puisqu'elle a développé l'application Seeing AI, destinée à décrire le monde environnant aux personnes atteintes de déficience visuelle. Soundscape, un autre outil créé par le géant de l'informatique, propose aux personnes malvoyantes une description intuitive de leur environnement, grâce à un son audio spatial 3D leur donnant des points de repère.

Plus globalement, quelle que soit la nature du handicap, rappelons que les aménagements tels que l'utilisation d'un service de traduction/transcription peuvent faire l'objet d'une demande d'aide auprès de  l’Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées (Agefiph). Par ailleurs, les demandeurs d'emploi bénéficiant d'une Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) peuvent s'appuyer sur le réseau des Cap emploi, qui travaillent main dans la main avec Pôle emploi.
 

Plus d'actualités

Article

France Travail continue à œuvrer pour un [...]

Le 26 janvier 2023, France Travail a renforcé sa sa palette de dispositifs de lutte contre toutes les formes de discriminations par la signature de la Charte d’Engagement LGBT+ portée par l’Autre Cercle, association française de référence pour l’inclusion des personnes LGBT+* au travail. Fort de 55 000 agents, le cœur de métier de France Travail repose sur son capital humain. L’organisation ambitionne donc d’être à la hauteur des défis posés par les enjeux contemporains d’égalité au travail.

Article

« L’attractivité des métiers du soin est une [...]

L’attractivité des métiers de la santé et du soin à domicile est un véritable enjeu de société, selon Yves Piot, Responsable du pôle Juridique d’Adédom, la fédération nationale qui défend et soutient le développement des activités des associations et des structures gestionnaires à but non lucratif œuvrant dans l’aide, le soin à domicile et les services à la personne. Rencontre.

Opinions

Jérôme Fourquet, directeur du département [...]

La question est volontairement provocante mais dit bien la transformation fondamentale en cours dans le monde de l’entreprise. Changement du rapport au travail, diffusion du télétravail, aspirations au sens et à l’utilité, priorité à l’individualisme et à l’épanouissement personnel, refus de la carrière linéaire, modification du rapport de force employeurs-employés, accélération technologique : l’entreprise est fragilisée dans son espace-temps (tout le monde ne travaille plus en même temps, dans le même lieu) et percutée de tous côtés dans sa forme traditionnelle.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

87,5 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par France Travail. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national.

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ex : 33000

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.