Article

« De l’alternance naît un incroyable vivier de talents dont bénéficie toute l’entreprise. »

Emploi des jeunes, promotion sociale, inclusion et diversité sont au cœur des stratégies de recrutement de Carrefour. Pour nous en expliquer les grands enjeux, CHRISTOPHE VANDENHAUTE, DIRECTEUR RECRUTEMENT, MOBILITÉ ET DÉVELOPPEMENT RH, ET STEPHEN BOMPAIS, DIRECTEUR COMMUNICATION INTERNE & CLIENTS, DIVERSITÉ & INCLUSION DE CARREFOUR ont répondu à nos questions.

Publié le  26/05/2023

Vandenhaute-Christophe_art_org.jpg (Christophe Vandenhaute)

 

Quels sont les engagements de Carrefour pour l’emploi des jeunes en France ?

Christophe Vandenhaute : Fin 2020, en pleine crise sanitaire et face aux difficultés rencontrées par les jeunes, nous avons lancé un grand plan les concernant. Notre ambition était, pour l’année suivante, d’embaucher 15 000 jeunes en CDI et en alternance - soit une hausse de 50 % par rapport à l’année précédente - pour des postes essentiellement dans les domaines de la vente et de la logistique. Un engagement que nous avons renouvelé avec pour l’année 2023, la volonté d’embaucher 17 000 jeunes.

Notre culture d’entreprise est profondément marquée par la promotion interne avec, comme tout premier maillon de la chaîne, l’alternance. Ce que nous proposons aux jeunes ne se résume pas seulement à un premier emploi, cela comprend leurs parcours et leur évolution professionnelle dans leur globalité, grâce à un accès à un large panel de formations, quelle que soit la typologie de diplôme qu’ils préparent. C’est tout l’objet de notre centre de formation et de compétences interne, que nous avons pensé pour être « hors les murs ». 

 

L’alternance est-elle une force pour une entreprise comme la vôtre ?

C. V. : Incontestablement ! De l’alternance naît un incroyable vivier de talents dont bénéficie toute l’entreprise. Il s’agit d’une ressource précieuse pour préparer l’avenir en repérant les talents très en amont. En interne, nombreux sont les exemples de jeunes ayant commencé par de l’alternance et occupant à présent des postes clés. L’alternance est un excellent moyen de faciliter les processus de recrutement, avec des jeunes qui ont déjà trouvé leur place dans l’entreprise et se sont familiarisés avec sa culture. Parmi les autres avantages, je pense aussi au gain de temps pour eux, pour nous, et à la réduction des coûts de recrutement.

 

 

stefen_bompais_art_org.jpg

 

Stephen Bompais : J’ajouterais que chez Carrefour, nous considérons que toute entrée dans le monde du travail est un apprentissage en soi. Notre rôle est d’aider tous les jeunes à vivre ce moment charnière de leur vie professionnelle de la meilleure manière possible, en leur donnant les clés pour trouver leurs marques.

 

« Nous avons cherché à comprendre la manière dont la Génération Z fonctionnait pour revoir l’ensemble de nos processus de recrutement et diversifier nos canaux de communication, essentiellement sur des réseaux sociaux comme Instagram et Tik Tok. »

Christophe Vandenhaute
directeur Recrutement, Mobilité et Développement RH de Carrefour

Comment réussissez-vous à attirer les jeunes vers vos métiers ?

C. V. : Nous avons cherché à comprendre la manière dont la Génération Z fonctionnait pour revoir l’ensemble de nos processus de recrutement et diversifier nos canaux de communication, en nous recentrant sur des réseaux sociaux comme Instagram et Tik Tok. Sur ce dernier, Carrefour est suivi par 30 000 personnes, et certaines de nos vidéos ont fait plus de 15 millions de vues. Nous allons là où les jeunes sont et nous parlons leur langage. Notre logique : nous adapter à l’évolution de leurs pratiques. C’est ce qui nous a notamment conduit à leur proposer des recrutements sans CV, grâce auxquels les candidats peuvent postuler à nos offres d’emploi en répondant à des questions par vidéo et ce, en quelques minutes. Cette digitalisation de nos processus facilite les échanges et nous permet de ne pas rompre le fil durant les premières étapes du recrutement. Dans nos magasins, pour répondre aux jeunes qui viennent postuler en physique, nous les renvoyons en quelques clics  grâce à un système de QR code  vers toutes les offres d’emploi des magasins situés près de chez eux. 

 

Quelles actions avez-vous engagé pour favoriser les recrutements de jeunes issus des Quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) ?

S. B. : L’égalité des chances est l’une des priorités de Carrefour. Nous coopérons avec l’ensemble du tissu associatif local, pour identifier les jeunes issus des Quartiers prioritaires de la ville susceptibles de rejoindre nos équipes. Nos métiers sont souvent méconnus et notre premier enjeu est de faire découvrir à ces jeunes ce qu’est la grande distribution, pour faire naître chez eux l’envie de se lancer. Notre approche ne se limite pas au recrutement pur, mais englobe leur intégration professionnelle et un accompagnement ciblé en fonction de leurs besoins.

La plupart des jeunes en sont aux prémices de leur vie professionnelle, et ont besoin de comprendre le fonctionnement de la vie d’entreprise, ses codes, de dépasser leurs appréhensions. Si nos équipes rencontrent des jeunes intéressés par nos métiers et dont les profils peuvent correspondre, nous n’hésitons pas à leur proposer en amont des solutions de coaching gratuites pour les aider à préparer et à réussir leurs entretiens, à rédiger leur lettre de motivation, leur CV…

 

« La Génération Z a envie de travailler dans une entreprise qui lui ressemble et qui ressemble à son environnement, diversifié et inclusif. »

Stephen Bompais
directeur Communication interne & Clients, Diversité & Inclusion de Carrefour

Parmi les valeurs qui font partie de votre ADN figurent la diversité, l’inclusion, l’égalité des chances et la promotion sociale : trouvent-elles un écho chez les jeunes que vous recrutez ?

S. B. : Ces valeurs fortes leur parlent immédiatement, pour la simple et bonne raison que la Génération Z a envie de travailler dans une entreprise qui lui ressemble et qui ressemble à son environnement, diversifié et inclusif. Pour cette génération, la diversité est une réalité, pas un concept, et elle sait de manière intuitive qu’il est fondamental de la cultiver. Notre responsabilité, en tant que l’un des premiers employeurs privés de France, est de donner un visage à Carrefour qui reflète celui de la société. L’une de nos missions est de tendre la main à ceux qui sont le plus éloignés de l’emploi pour leur proposer non seulement un travail mais aussi l’envie de se projeter.

Contrairement à certains préjugés véhiculés sur les nouvelles générations, je constate tous les jours que les jeunes ont de l’ambition. Il est certain que leurs attentes et la place qu’ils donnent au travail ont évolué par rapport aux générations précédentes, mais il est tout aussi sûr qu’ils veulent une vie professionnelle stimulante, dans laquelle ils peuvent se projeter, se réaliser. La promotion sociale est donc fondamentale pour eux et je leur dis tout le temps : « J’espère que vous avez des rêves, l’envie d’évoluer, d’avoir des responsabilités parce que nous vous en donnerons l’opportunité ». Chez Carrefour, 75 % de nos directeurs de magasins sont issus de la promotion interne.

 

L’inclusion et la diversité sont-elles des vecteurs de performance pour une entreprise ?

S. B. : Pour nous, c’est une évidence, et cette conviction est portée par tous chez Carrefour. La diversité et l’inclusion font partie des grands leviers de performance affichés dans notre stratégie à horizon 2026. Plus la diversité est forte dans une entreprise, plus l’intelligence collective et la créativité sont favorisées, ce qui impacte directement la productivité et la réactivité de toute l’organisation. La diversité ouvre de nouvelles perspectives, permet de solutionner différemment les problématiques, et in fine, élargit le champ des possibles.

À travers nos engagements et actions pour la promouvoir, nous restons en phase avec les évolutions de la société ; nous sommes bien ancrés dans la réalité pour ne surtout pas figer notre modèle ou l’expression de notre mission. Enfin, et c’est un enjeu crucial pour toute entreprise, cela permet d’attirer des talents et renforce l’engagement des collaborateurs, en leur proposant un environnement de travail stimulant et positif.

 

Comment véhiculer les valeurs d’inclusion et de diversité au sein d’une entreprise ? Comment les intégrer pleinement à sa culture ?

S. B. : Chaque décision ou orientation prise en faveur de la diversité et de l’inclusion fait l’objet d’un accompagnement et de formations de nos salariés pour permettre à tous l’acquisition des comportements à adopter et, surtout, pour lutter contre ceux à proscrire. C’est fondamental. Les biais inconscients sont encore nombreux, notamment durant les phases de recrutement. La diversité doit être en permanence encouragée, nourrie, défendue. Et nous devons nous questionner sans relâche sur sa représentativité dans les équipes.

 

C. V. : L’apprentissage et l’alternance sont d’excellents moyens de favoriser la diversité en entreprise, en attirant des profils variés auxquels nous donnons les mêmes opportunités et les mêmes chances. Et pour y parvenir, dès le début du processus de recrutement, nous disons à tous : « Tout est possible ! ». Cela fait d’ailleurs l’objet d’une grande campagne de communication, « Je veux, je peux », récemment lancée pour que chacun se sente capable de postuler chez nous.

 

Plus d'actualités

Article

France Travail continue à œuvrer pour un [...]

Le 26 janvier 2023, France Travail a renforcé sa sa palette de dispositifs de lutte contre toutes les formes de discriminations par la signature de la Charte d’Engagement LGBT+ portée par l’Autre Cercle, association française de référence pour l’inclusion des personnes LGBT+* au travail. Fort de 55 000 agents, le cœur de métier de France Travail repose sur son capital humain. L’organisation ambitionne donc d’être à la hauteur des défis posés par les enjeux contemporains d’égalité au travail.

Article

« L’attractivité des métiers du soin est une [...]

L’attractivité des métiers de la santé et du soin à domicile est un véritable enjeu de société, selon Yves Piot, Responsable du pôle Juridique d’Adédom, la fédération nationale qui défend et soutient le développement des activités des associations et des structures gestionnaires à but non lucratif œuvrant dans l’aide, le soin à domicile et les services à la personne. Rencontre.

Opinions

Jérôme Fourquet, directeur du département [...]

La question est volontairement provocante mais dit bien la transformation fondamentale en cours dans le monde de l’entreprise. Changement du rapport au travail, diffusion du télétravail, aspirations au sens et à l’utilité, priorité à l’individualisme et à l’épanouissement personnel, refus de la carrière linéaire, modification du rapport de force employeurs-employés, accélération technologique : l’entreprise est fragilisée dans son espace-temps (tout le monde ne travaille plus en même temps, dans le même lieu) et percutée de tous côtés dans sa forme traditionnelle.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

86,2 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par France Travail. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national.

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ex : 33000

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.