Article

RSE : un atout qui fait la différence pour la marque employeur

Décryptage des nouvelles attentes des candidats en matière de responsabilité sociale et environnementale des entreprises par Julien Schmidt, professeur associé au département Durabilité de l’ESCP, Benoît Cornu, associé fondateur de Juste, Maison de talents et Marie-Agnès Lenquette, Directrice des ressources humaines d’ecosystem.

Publié le  01/12/2022

La RSE, bien plus qu’un sujet dont on parle

La responsabilité sociale et environnementale des entreprises (RSE) est devenue un enjeu clé de la stratégie des entreprises et un outil pour attirer et retenir ses collaborateurs. Plus qu’un sujet dont on parle, que l’on valorise ou sur lequel on sensibilise en interne comme en externe… c’est désormais un atout de recrutement et d’attractivité. Les politiques RSE peuvent en effet être un levier majeur de performance de l’entreprise, de désirabilité auprès des clients, d’engagement des collaborateurs, d’attractivité auprès des futurs talents…


Les entreprises ont compris que rendre compréhensibles et sensibles les sujets de RSE auprès de leurs collaborateurs et de l’ensemble de leurs parties prenantes est la meilleure manière de développer leur image et leur marque employeur


 

La balle est dans le camp des candidats

« Pour les entreprises, il est important de pouvoir convaincre les candidats, quel que soit leur âge, de la légitimité et du sens de l’action de l’entreprise », souligne Benoît Cornu, associé fondateur de Juste, Maison de talents, cabinet spécialisé dans le management de transition dans la communication, le marketing et la RSE. « L’enjeu pour les entreprises est aujourd’hui d’expliquer comment leurs activités répondent à un certain nombre de critères RSE au risque, si elles ne le font pas, de ne pas attirer les meilleurs talents. C’est clair dans les emplois de management, particulièrement chez les jeunes diplômés plus sensibles aux sujets environnementaux ou de diversité. »

Il estime que le marché de l’emploi est aujourd’hui si tendu que le pouvoir de décision est aujourd’hui du côté des candidats et il observe avec intérêt la montée en puissance de plus en plus forte des problématiques de marque employeur au sein des entreprises.

 

Des candidats qui veulent être en phase avec leurs valeurs

Marie-Agnès Lenquette, directrice des ressources humaines et de la communication interne d’ecosystem, éco-organisme chargé du recyclage des appareils électriques et électroniques, ainsi que des ampoules, constate que les candidats ont fait évoluer leurs critères de sélection dans leur recherche d’emploi. « Les candidats, qu’il s’agisse de jeunes qui entrent sur le marché du travail ou de candidats confirmés, voire seniors, qui ont fait un parcours dans les entreprises à but lucratif, veulent aujourd’hui se sentir en phase avec leurs valeurs. »

 

« Les jeunes diplômés savent faire la part des choses entre le greenwashing et une politique véritablement durable. »


« La RSE a, par conséquent, un impact au moment où ils recherchent leur premier emploi, » reconnaît Julien Schmidt, professeur associé au département Durabilité de l’ESCP, première grande école à avoir créé un département académique « Durabilité » qui forme et sensibilise chaque année un nombre croissant d’étudiants aux enjeux et aux thématiques du développement durable.

« Beaucoup de jeunes veulent trouver un métier qui leur permette d’aider à changer le système de l’intérieur. Avec leurs enseignants, ils ont appris à regarder les politiques RSE, à décrypter ce que les entreprises proposent et la manière dont ils créent leurs produits ou leurs services différemment. Les jeunes diplômés les plus concernés, qui sont de plus en plus experts, savent faire la part des choses entre le greenwashing et une politique véritablement durable. » 

 

« Chez ecosystem, nous essayons d’incarner les promesses environnementales au quotidien, ce n’est pas du greenwashing ! »


C’est ce qu’essaie de faire au quotidien ecosystem, « entreprise à mission » depuis juin 2021, une démarche qui permet aujourd’hui à l’éco-organisme d’attirer de bons candidats et de les retenir. « Ce n’est pas du greenwashing !, souligne Marie-Agnès Lenquette. Ce qui fait la différence, c’est de vraiment incarner les promesses environnementales, sociétales ou sociales. Il ne faut pas seulement annoncer, ainsi que le font certaines entreprises, mais mettre en place des actions qui permettent d’embarquer les collaborateurs, comme des politiques d’action sociale ou d’environnement. Cela créée chez les candidats, un enthousiasme que je ne voyais pas forcément avant. » Mais attention aux fausses promesses ! Aussi sincères que soient les déclarations d’intention des entreprises, les futurs collaborateurs attendent des preuves de l’engagement RSE des entreprises.

 

Lire aussi : Quelles sont les attentes des collaborateurs en 2022 ? Décryptage avec 3 tendances RH


 

 

Plus d'actualités

Article

Industrie pharmaceutique : une énergie moteur pour [...]

SEMAINE DES METIERS DE L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE. En pleine transformation, la filière pharmaceutique diversifie ses leviers de recrutement, notamment dans le digital et les biotechnologies. Fruit du partenariat entre le syndicat des entreprises du médicament (LEEM) et Pôle emploi, cette semaine événementielle, du 2 au 6 octobre 2023, met en lumière une filière encore trop méconnue. Tour d’horizon avec Arnaud Chouteau, Directeur emploi formation au LEEM.

Article

« En Allemagne, la formation se fait à 80% dans [...]

Frédéric Turlan, spécialiste des relations industrielles en Europe, revient sur les spécificités du système d’apprentissage allemand, ses points forts et ses limites.

Article

Métiers du soin : des professionnels fiers [...]

Les métiers du soin sont essentiels, notamment pour les publics les plus fragiles à l’instar des personnes âgées. Ce sont des métiers de vocation, qui font du bien à ceux qui les exercent comme à ceux qui en bénéficient. Ce sont aussi des métiers qui méritent d’être connus et valorisés, et c’est toute la démarche de Pôle emploi, qui est à l’initiative de Fiers d’être utiles, un web-documentaire consacré à ce secteur.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

86,2 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par France Travail. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national.

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ex : 33000

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.