Mature leader boss give helpful information to young diverse professionals

Article

Recrutement des séniors : les freins persistent

En dépit d’un apport réel pour l’entreprise, l’accès à l’emploi des seniors reste encore freiné par des représentations stéréotypées. Sur quels leviers agir ?

Publié le  15/12/2022

Avec 54 %* des 55-64 ans en emploi, la France est un des pays de la zone euro où le taux d'emploi des seniors est le plus faible. Une situation paradoxale car, fort d’un parcours long et diversifié, les seniors ont souvent développé un capital d’expertises et de compétences techniques, comportementales et transversales à forte valeur ajoutée pour l’entreprise.  

Même si le regard porté sur les seniors évolue, les facteurs de réticence à les recruter restent pourtant encore forts. Dans nombre d’entreprises, leur coût salarial jugé élevé représente le premier frein à l’embauche**. Et pourtant, les trois quarts** se disent disposés à accepter une baisse de salaire pour retrouver un emploi. Leur âge n’est par ailleurs en rien synonyme de rigidité. Plus de huit seniors sur dix se déclarent mobiles géographiquement**. 

Au-delà de la simple dimension salariale, recruter un senior permet de s’appuyer sur une personne immédiatement opérationnelle, ce qui réduit les coûts de formation, pour la mettre à niveau » ou la faire monter en compétence. 
Enfin, c’est sans oublier que l’État encourage les entreprises à recruter des seniors pour favoriser leur retour à l’emploi. Des aides sont par exemple accordées à celles qui recrutent des demandeurs d’emploi de 45 ans et plus, dans le cadre d’un contrat de professionnalisation en CDI ou CDD. 


 

La séniorité, gage de performance pour l’entreprise

Contrairement à certaines idées reçues, les seniors renvoient une image positive de l’entreprise aussi bien en externe qu’en interne. Une personne avec 20 ou 30 ans d’expérience apporte avec elle son réseau professionnel et ses contacts. Vis-à-vis de certains clients ou projets, sa « séniorité » et son autorité naturelle sont aussi des gages de crédibilité et de légitimité.

La stabilité et la « loyauté » des seniors est également un atout pour pérenniser les savoir-faire dans des organisations, confrontées à un turn-over de plus en plus fort. Le taux de démission atteint aujourd’hui les 2,7 %*, le plus haut depuis 2008.

À ce titre, les entreprises qui prônent un management multigénérationnel sont souvent plus performantes. Certaines start-ups l’ont d’ailleurs bien compris et mettent tout en œuvre pour rééquilibrer leur pyramide des âges. Tels des « coachs », les seniors accompagnent la montée en compétences de jeunes talents en devenir et facilitent le transfert des savoir-faire, des « gestes » et des expertises.


 

Continuer à faire bouger les lignes

Tant du côté des autorités publiques que des acteurs économiques et sociaux, les efforts doivent se poursuivre à tous les niveaux pour continuer à faire bouger les lignes. Depuis 2017, la loi Égalité et Citoyenneté de 2017 oblige les professionnels du recrutement à suivre une formation à la non-discrimination à l'embauche. Outre la législation, celle-ci permet de mieux cerner et déconstruire les mécanismes de discrimination dont certains publics comme les seniors sont victimes. 

Le Gouvernement envisage par ailleurs de créer un index spécifique aux seniors sur le modèle de celui mis en place, pour lutter contre les inégalités professionnelles hommes / femmes.

En première ligne, en tant qu’employeurs, les entreprises ont elles aussi leur rôle à jouer, à travers la mise en œuvre de bonnes pratiques, dans leur process de recrutement. S’il est bien sûr totalement interdit d’indiquer un âge ou une tranche d’âge dans une annonce, elles peuvent rédiger des annonces inclusives, en employant des tournures comme « avec de l’expérience », « profil expérimenté » ou « maturité professionnelle », pour encourager les seniors à postuler.


 

Multiplier les points de contact

La diversification des canaux de recrutement facilite aussi la mise en relation avec les seniors et leur inclusion dans l’entreprise. La publication d’annonces sur des sites dédiés tels que TeePy Job, la cooptation avec l’appui de ses collaborateurs ou les relations avec les associations d’anciens élèves (Alumni) sont autant de leviers efficaces pour recruter des profils de qualité. Des événements comme le salon des seniors permettent aussi d’aller directement à la rencontre des plus de 50 ans.

Les processus de sélection doivent aussi s’adapter aux spécificités de ce public, avec des grilles d’évaluation qui se concentrent davantage sur les réalisations, l’expérience et les compétences que sur les études souvent lointaines.

Au-delà des enjeux éthiques, en termes d’équité professionnelle et d’inclusion, cette diversité dans les recrutements s’avère une stratégie RH gagnante, notamment pour les entreprises qui peinent aujourd’hui à recruter sur un marché du travail en tension. En s’ouvrant davantage à des profils seniors, plus expérimentés, celles-ci peuvent capter un vivier de candidats plus large et plus qualitatif pour répondre à leurs besoins.

 

* Sources : Dares
** Baromètre À Compétence Égale, Les seniors et l'accès à l'emploi, à retrouver ici.
 

Plus d'actualités

Article

Industrie pharmaceutique : une énergie moteur pour [...]

SEMAINE DES METIERS DE L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE. En pleine transformation, la filière pharmaceutique diversifie ses leviers de recrutement, notamment dans le digital et les biotechnologies. Fruit du partenariat entre le syndicat des entreprises du médicament (LEEM) et Pôle emploi, cette semaine événementielle, du 2 au 6 octobre 2023, met en lumière une filière encore trop méconnue. Tour d’horizon avec Arnaud Chouteau, Directeur emploi formation au LEEM.

Article

« En Allemagne, la formation se fait à 80% dans [...]

Frédéric Turlan, spécialiste des relations industrielles en Europe, revient sur les spécificités du système d’apprentissage allemand, ses points forts et ses limites.

Article

Métiers du soin : des professionnels fiers [...]

Les métiers du soin sont essentiels, notamment pour les publics les plus fragiles à l’instar des personnes âgées. Ce sont des métiers de vocation, qui font du bien à ceux qui les exercent comme à ceux qui en bénéficient. Ce sont aussi des métiers qui méritent d’être connus et valorisés, et c’est toute la démarche de Pôle emploi, qui est à l’initiative de Fiers d’être utiles, un web-documentaire consacré à ce secteur.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

87,5 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par France Travail. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national.

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ex : 33000

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.