Insertion professionnelle et garde d’enfants : main dans la main avec la CAF du Rhône

Comme la question du mode de garde des jeunes enfants est une problématique récurrente sur le chemin de l’insertion professionnelle, Pôle Emploi et la CAF du Rhône lancent le « COMBI NOUS TOUR », un atelier de réflexion itinérant réunissant des professionnels de l’insertion et de la petite enfance. Retour sur un projet participatif dont la première étape a été organisée à Villeurbanne avec le soutien de la municipalité.

Publié le  17/08/2022

Le 31 mai dernier, une soixantaine de professionnels de l’insertion et de la petite enfance se sont réunis à Villeurbanne à l’initiative de la Direction Territoriale de Pôle emploi et de la Caisse d’allocations familiales du Rhône. Objectif : lancer la première édition du COMBI NOUS TOUR. « C’est une action emblématique de la convention de partenariat que nous avons signée avec Pôle Emploi, souligne Nathalie Cornu, responsable Enfance, Jeunesse et Parentalité à la CAF du Rhône. Elle s’inscrit également dans le cadre d’un travail collégial mené dans le champ de la petite enfance et de la parentalité avec la Métropole de Lyon notamment. Il s’agit de renforcer la collaboration au service des familles en difficulté avec des enfants en bas âge, qui peuvent avoir des besoins de garde occasionnels et soudains. » 

Créer de la porosité entre les deux secteurs

Concrètement, le COMBI NOUS TOUR est un événement itinérant destiné à mettre en relation les représentants des structures d’insertion et de garde d’enfants. "Nous voulons accompagner plus efficacement les familles fragiles d’un point de vue socio-professionnel et la garde d’enfant est un frein périphérique important à la reprise d’activité ou à l’entrée en formation," résume Cédric Guillois, chargé de mission à la Direction Territoriale du Rhône chez Pôle Emploi. Nous souhaitons favoriser les interactions en créant davantage de porosité entre nos réseaux respectifs. » Ainsi, le COMBI NOUS TOUR a vocation à initier de nouvelles habitudes de travail pour que chaque territoire s’approprie la démarche et fasse émerger de nouveaux projets adaptés aux besoins locaux. 

Susciter un élan collaboratif via le Design Thinking

L’atelier fait appel au « Design Thinking », outil d’intelligence collective utilisé par  la direction des relations extérieures de Pôle Emploi « C’est une méthode collégiale et ouverte qui permet d’identifier les problématiques, puis de trouver des solutions concrètes en ouvrant le champ des possibles, précise Cédric Guillois. Avec une phase d’inspiration à travers un tour d’horizon d’expériences déjà en place, comme les crèches à vocation d’insertion professionnelle (VIP) qui réservent quelques places mobilisables en urgence. » Plusieurs sont déjà opérationnelles dans le Rhône dans le cadre de la collaboration entre la CAF et Pôle emploi. 

Apprendre les uns des autres

Employés de crèches, animatrices de relais petite enfance, conseillers Pôle Emploi, des Missions locales et des centres sociaux de la Ville et de la Métropole se sont ainsi retrouvés lors de cette journée d’échanges. Parmi eux : Mohamed Bouderbala, conseiller insertion au centre social des Buers. « Cet atelier nous a permis de faire connaissance avec nos collègues de la petite enfance et de réfléchir ensemble à des pistes d’amélioration en étant pragmatiques et innovants, explique-t-il. Et ce n’est qu’un début : nous allons nous retrouver à nouveau pour maintenir la dynamique et trouver des solutions réalistes pour ne pas mettre en péril les opportunités d’insertion de nos publics. Nous n’avons pas les mêmes temporalités ni les mêmes contraintes, mais si nous décloisonnons nos métiers et que nous articulons mieux nos activités, nous pouvons progresser ! » 

Était également présente Claire Maisonhaute, adjointe à la directrice de la crèche Nelly Roussel dans le quartier de la Perralière : « Aujourd’hui nous travaillons au fil de l’eau, avec trois places d’accueil d’urgence dans notre structure mais nous ne pouvons malheureusement satisfaire toutes les demandes, précise-t-elle. Cette journée d’échange est un formidable point de départ : en connectant nos deux univers, nous avons gagné en compréhension de nos fonctionnements respectifs et nous avons pris de la hauteur sur les actions que nous pouvons mener à court et moyen terme. Dans un cas comme dans l’autre, nous avons tout à gagner à travailler ensemble, ce que nous sommes décidés à faire depuis cette rencontre ! » Fort de cette première expérimentation positive, le COMBI NOUS TOUR poursuit son chemin et devrait passer par Vénissieux d’ici la fin de l’année. 


 

combinous_photo-dans-article.png

combinous-dans_article.png

Plus d'actualités

Article

Reportage au cœur de la 2ème édition de la Semaine [...]

Dans un contexte où le secteur nucléaire cherche à attirer de nouveaux talents, France Travail Auvergne-Rhône-Alpes s'engage pleinement avec la 2ème édition de la Semaine des métiers du nucléaire. Retour sur les moments forts à travers les récits des acteurs clés de cet évènement, où demandeurs d'emploi, entreprises et partenaires se sont rencontrés pour dessiner le futur de la filière.

Article

Nucléaire : des opportunités d'emploi et [...]

Du 5 au 9 février, la deuxième édition de la Semaine des Métiers du Nucléaire, organisée par France Travail et ses partenaires au sein de l’Université des Métiers du Nucléaire, propose plus de 230 événements à travers le territoire français. Cette initiative vise à promouvoir la filière auprès des demandeurs d’emploi, des salariés en reconversion, et des étudiants, dans un contexte où des dizaines de milliers d'emplois seront à pourvoir dans les années à venir.

Article

NET PES - Des marchés du travail locaux en [...]

Le projet NET PES, piloté par France Travail Auvergne Rhône Alpes, est un partenariat stratégique réunissant huit partenaires régionaux et locaux des Services Publics de l'Emploi (SPE) : France Travail Auvergne-Rhône-Alpes, Le Forem, Veneto Lavoro et ARTI, l'Agence de Madrid et le Service de Catalogne, la Ville d'Helsinki et la Ville de Stockholm. Cette collaboration transnationale engage des acteurs de Belgique, d'Italie, d'Espagne, de Finlande, de France et de Suède dans un objectif d'innovation et d'adaptation aux transitions numériques et écologiques.