Article

Le recrutement inclusif au cœur de l’action de France Travail

Après s'être inscrit à une réunion d'information collective en vue d'un recrutement à Burger King, Johann Le Naour, jeune homme sourd et muet, a pu suivre une formation adaptée au restaurant de la route de Lorient, à Rennes. Le jeune homme très motivé et appliqué s'apprête à signer un CDI. Une belle histoire de recrutement qui illustre l’engagement de France Travail, ses équipes et ses partenaires.

Publié le  16/04/2024

Soixante personnes étaient présentes à la réunion d'information collective de recrutement de Burger King, le 22 janvier. Parmi eux, Johann Le Naour, un jeune homme sourd et muet, accompagné d'un interprète en langue des signes. « Nous avons fait en sorte qu'ils soient positionnés au premier rang. Johann était l'une des quatre personnes qui posaient le plus de questions. Enthousiaste, curieux, volontaire et courageux, il s'est positionné dès la fin de la réunion pour poursuivre le processus de recrutement », se souvient Vincent Chauvet, conseiller entreprises à l'agence France Travail de Rennes Ouest.

 

Le jeune homme est alors invité à passer des tests de MRS le 8 février, accompagné une nouvelle fois d'un interprète. Tests concluants : Johann a les habilités nécessaires pour travailler en restauration rapide. Le moment était donc venu de passer un entretien. « Je l'ai appelé un matin pour un rendez-vous l'après-midi même. Il était disponible », raconte Vincent Chauvet. Grâce à l'application Elioz, qui fournit des interprètes en ligne à la demande, l'entretien est traduit en direct. « Nous avons placé M. Le Naour face à l'écran de l'ordinateur et avons confié le casque à Sylvie Perello, la responsable RH de Burger King. Ils ont ainsi pu échanger normalement, pour un entretien classique de 15 minutes ». 

Une motivation sans faille

La motivation de Johann est telle que sa candidature est directement validée. Restait ensuite à adapter sa formation à son handicap. Sur les conseils de Vincent Chauvet, Mme Perello contacte l'association ANVOL, qui accompagne les personnes sourdes et muettes. Ensemble, ils organisent une visite du restaurant de la route de Lorient pour déterminer les postes sur lesquels le jeune homme pourra travailler de manière autonome. « La directrice du restaurant et la responsable RH ont alors décidé d'adapter les horaires de M. Le Naour dans un premier temps, pour qu'il puisse bien s'intégrer dans l'entreprise », précise Bruno Bertin, assistant RH Burger King. La formation est confirmée, sur une durée d'un mois - contre sept semaines en temps normal - à raison de 25 heures par semaine.

 

« Ce dispositif d'accompagnement a déjà été testé dans d'autres restaurants. Nous adaptons systématiquement le poste en fonction du type de handicap. De plus, nous avons dans ce restaurant un manager, Quentin Caraby, qui parle le langage des signes », explique Bruno Bertin. Ce dernier a accompagné le jeune homme sur le plan opérationnel. « Dans notre travail, nous sommes obligés d'échanger avec les collègues en continu. Pour faciliter la communication, j'ai donc préparé des documents qui expliquent comment indiquer à Johann sur quel poste travailler ou quel type de viande préparer, en les montrant simplement du doigt », explique Quentin Caraby. 
Johann Le Naour s'est même adapté plus rapidement que prévu. « On m'avait dit que je ne pouvais pas m'occuper des frites car je ne pouvais pas entendre la friteuse sonner. Mais j'ai pris l'habitude de regarder régulièrement la friteuse et, dès que le signal lumineux apparaît, je sais que le moment est venu de sortir les frites ! », signe le jeune homme, avec un sourire enthousiaste.

« Il apprend plus vite que les autres »

« Il apprend même plus vite que tous les autres équipiers. En deux jours, Johann a su tenir un poste de préparations de burgers tout seul, alors qu'il faut normalement plus d'une semaine pour le maîtriser », s'exclame le manager, qui se réjouit aussi de l'atmosphère au sein de l'équipe : « Ils sont curieux et apprennent des mots en langue des signes. Même l'équipe du soir, qui ne l'a pas encore vu, est pressée de le rencontrer ». 

 

« M. Le Naour s'est pleinement intégré dans l'entreprise. Il va donc prochainement signer son CDI », assure Bruno Bertin. De quoi ravir Vincent Chauvet, qui rappelle que le passage à France Travail et l'incorporation de Cap Emploi ont pour but de regrouper les compétences des acteurs autour du handicap. « En permettant à Johann Le Naour d'avoir un accompagnement cohérent, avec moins d'étapes intermédiaires, nous sommes parvenus à le positionner facilement en CDI. Nous devons développer ce type d'opérations, en les rendant plus fluides et plus fréquentes ». 
 

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

86,2 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par France Travail. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national.

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ex : 33000

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.