Article

La Place de l'emploi, un succès dans toute la Bretagne

L'ambiance était à l'échange, le 29 mai, au cœur du quartier de Penhars, à Quimper. Sur un parking aérien, au milieu des immeubles, la Place de l'emploi, événement itinérant, a accueilli des dizaines de personnes en recherche d'emploi, de reconversion ou de formation. Entreprises, branches de métiers, recruteurs mais aussi organismes de formation ou de conseil ont joué le jeu pour informer et accompagner les candidats.

Publié le  05/06/2024

Un petit crachin tombe sur le quartier quimpérois de Penhars. Pas de quoi décourager les petits groupes de personnes se dirigeant vers le parking aérien situé au milieu des immeubles de ce Quartier prioritaire de la Ville. Dans le fond, sur le pignon d'un bâtiment, le « vieux loup de mer », impressionnant graff fraîchement peint, pose son regard sur la Place de l'emploi. Cet événement itinérant, se déplaçant dans la France entière, a pour vocation d'« aller vers les populations ». Son originalité : la pluralité des acteurs présents. « Nous avons installé, sur un même espace, des stands liés à la formation, au recrutement, au conseil et à la découverte des métiers. En ayant opté pour un événement en extérieur, nous souhaitons donner envie aux habitants de venir nous voir », explique Sophie Perrot, directrice adjointe de l’agence France Travail de Quimper.

Garde d'enfants et évolution de carrière

Après avoir passé la petite arche surplombant l'entrée, le village s’ouvre sur plusieurs espaces. Sur la droite, les barnums abritent plusieurs stands liés au conseil, à l'accompagnement et à la découverte des métiers. Vanessa Pignolet, responsable de deux haltes-garderies municipales, nous explique son rôle pour lever les freins à l'emploi. « Les parents n'ayant pas trouvé de mode de garde pérenne peuvent nous confier leurs enfants le temps faire des démarches, et éventuellement pour la durée d'une formation. Le tout, à un tarif adapté à leurs revenus ».

À sa gauche, Luc Vandevyvere, de la FNTV, est venu « présenter les métiers (conduite, mécanique, exploitation) très recherchés par les entreprises du transport de voyageurs ». Christophe Tétu, secrétaire général de la CAPEB est, quant à lui, venu « vanter le dynamisme et les atouts du secteur, notamment en termes d'évolutions. On peut intégrer le bâtiment à un niveau d'ouvrier et suivre ensuite des formations pour devenir progressivement chef d'entreprise », assure-t-il.

Les visiteurs passent ensuite à l'espace recrutement, avec 18 entreprises présentes. Aurélie Miot, manager RH chez Carrefour a bien compris l'importance de l'événement « en termes de visibilité ». Un peu plus loin, Marie Pouliquen, technicienne RH à l'entreprise de portails et clôtures Maison Cadiou est venue présenter aux demandeurs d'emploi ses opportunités de recrutement : « Nous avons des besoins en alternance dans nos métiers du commerce, de la conception, ou encore de la data. Nous recherchons donc tous types de profils ».

« On peut obtenir nos renseignements directement »

Continuant leur déambulation, les curieux se retrouvent face à l'espace dédié aux organismes de formation. Nesrine, jeune femme suivie par la Mission locale, souhaite se renseigner auprès d'Initiativ'Formation afin de suivre, à partir de septembre prochain, une Prépa avenir jeunes dans le domaine de la création d'entreprise. « Ici, pas besoin de se déplacer d'un acteur à l'autre. On peut obtenir nos renseignements directement », se réjouit-elle.  Sillonnant les stands, Sandra, qui occupe actuellement un emploi en cuisine dans une maison de retraite, souhaite quant à elle changer de branche. « Je me sens un peu perdue en postulant à droite et à gauche. J'espère trouver ici de quoi me guider ».

Sous le chapiteau central, Sébastien, chauffeur poids-lourds ayant une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) est en plein échange avec les conseillers de Cap emploi. « Nouveau dans la région, je peine à trouver du travail. On m'a conseillé de me diriger davantage vers les entreprises par moi-même ».


Tout au long de la journée, Arwen Hanvic, conseiller emploi et accompagnement à l'agence France Travail de Quimper Nord, met à disposition des personnes présentes des casques de réalité virtuelle présentant des métiers à la première personne. « Dans un cadre ludique, il s'agit soit de créer des vocations, soit de visualiser l'environnement de travail d'un métier qui intéresse déjà la personne. Nous pouvons ensuite diriger directement les candidats vers les stands de découverte des métiers et les centres de formation présents aujourd'hui ».

Permettant une réelle complémentarité entre les différents acteurs, la Place de l'emploi a tenu ses promesses. Cet événement qui va vers les gens en s’installant au cœur des villes est une réussite. Après quatre dates itinérantes en Bretagne qui ont accueilli plusieurs centaines de personnes à chaque escale, la Place de l’emploi reprendra très certainement ses quartiers dans notre région dans les mois à venir.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

87,5 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par France Travail. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national.

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ex : 33000

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.