Article

À Rennes, un hackathon pour recruter des développeurs sur la base de leurs compétences

Les 25 et 26 janvier, France Travail organisait un hackathon dans les locaux du Village by CA, à Rennes. Répartis en trois équipes, 15 demandeurs d'emploi formés en développement informatique avaient pour objectif de concevoir un programme fictif, coachés par des recruteurs du secteur. Une manière pour ces candidats de démontrer leurs compétences à des entreprises qui embauchent.

Publié le  30/01/2024

« Le but du hackathon est de mettre en situation des demandeurs d'emploi qui recherchent un poste de développeur informatique. Nous avons donc répartis 15 candidats en trois équipes de cinq personnes. Chacune doit créer un programme fictif, coachée par un expert technique de CGI, NIJI ou OPEN, les trois entreprises qui participent à l'opération », explique Aurélie Jouet, référente sur le secteur du numérique à l'agence France Travail Rennes Nord. Ayant eu vent, par l'intermédiaire de CGI, d'une opération similaire organisée par France Travail à Montpellier, elle a décidé de la mettre en place à Rennes, les 25 et 26 janvier, dans les locaux de l'accélérateur de start-ups Le Village by CA, à La Courrouze.

Les trois entreprises ont été identifiées selon des critères précis : elles ont des besoins à venir sur des postes de développeur informatique et sont ouvertes à des profils divers (junior, alternance, POEI). À raison : « Aujourd'hui, beaucoup de personnes sortent d'études de développement informatique mais ne sont pas recrutées, faute d'expérience. C'est le cas des trois quarts des participants au hackathon. Cela ne les empêche pas d'avoir des compétences, qui pourraient profiter à des entreprises du bassin rennais », Aurélie Jouet.

« Le monde du numérique évolue très rapidement »

« Les entreprises ont l'habitude de recruter à Bac +5, avec deux ans d'expérience professionnelle. Mais ces profils sont très rares », remarque Romain Manivel, responsable de l'organisme de formation Alt, partie prenante du hackathon sur le volet technique. « Cette opération a l'avantage de permettre à des personnes qui ne cochent pas ces cases de prouver qu'elles sont compétentes. De plus, la plupart des participants sont en reconversion professionnelle - il y a notamment une juriste et une ancienne enseignante - et ont donc des compétences transversales ». Une approche qui correspond à l'esprit de Alt, qui est avant tout une entreprise de développement. « Le monde du numérique évoluant très rapidement, les entreprises exigent maintenant une première expérience pour avoir des employés autonomes ».

Sarah Theaud, chargée de recrutement pour Open, se dit « sensible à cette approche qui donne sa chance à tout le monde sans avoir forcément le CV parfait. Nous sommes plutôt actifs sur cette problématique, en mettant en place des POEI », révèle-t-elle. « De plus, ce hackathon permet de visualiser comment les gens travaillent ensemble ». Une approche au plus près de la personne, pour cette entreprise à taille humaine qui a déjà recruté plusieurs développeurs junior en 2023.

« Nous mettons ici les candidats en conditions »

L'approche séduit également Franck Poincloux, architecte solutions CRM chez CGI : « Ce type d'événements permet de diversifier nos canaux de recrutement. À la différence d'un entretien classique, nous mettons ici les candidats en conditions. Cela représente un avantage pour le candidat et le recruteur : les développeurs peuvent voir comment nous travaillons et, dans le même temps, nous voyons comment ils résolvent une problématique entre eux ». Une opportunité pour l'entreprise CGI, qui compte 20 000 salariés en France, dont plus de 500 dans le seul bassin rennais. 

Yannick Bliard, responsable du site de Rennes pour NIJI, voit lui aussi dans ce hackathon une méthode innovante pour trouver des employés adéquats afin d'accompagner la croissance de sa société : « Notre politique RSE nous incite à recruter des profils très divers, dont des juniors. Et cela s'avère d'autant plus nécessaire que notre entreprise, qui compte 300 employés à Rennes, connaît une croissance de 15 à 20 % pour an ».

Des embauches pourraient intervenir dans la foulée du hackathon. Que ce soit de la part des trois entreprises présentes - qui ont pu juger les compétences de chaque candidat sous forme de jury à l'issue des deux journées - ou encore de start-ups hébergées par Le Village By Ca.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

86,0 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par France Travail. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national.

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ex : 33000

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.