Communiqué de presse

Enquête « Besoins en main-d’œuvre » (BMO) : les intentions d’embauche continuent de progresser en Normandie en 2023

La dynamique d’emploi en Normandie se confirme avec une projection de 139 750 projets de recrutement exprimés par les recruteurs normands répondant à l’enquête sur les « besoins en main-d’œuvre » de Pôle emploi, soit une progression de 12,1% (+15 110 projets par rapport à 2022).

Publié le  14/04/2023

31,4% des établissements envisagent de recruter en 2023

Parmi les établissements situés en Normandie, 31,4% envisagent de recruter au moins un salarié au cours de l'année 2023, contre 31,1% en 2022. 
Les établissements du Calvados et de la Manche restent les plus enclins à recruter : 33,5% d’entre eux prévoient d’embaucher cette année.
C’est dans l’industrie manufacturière que la propension à recruter est la plus importante (40,2%).

LES SERVICES AUX PARTICULIERS (Santé humaine et action sociale, Hébergement et restauration, Administration publique), PARTICULIÈREMENT LA « SANTÉ HUMAINE ET ACTION SOCIALE », PRINCIPAUX RECRUTEURS

Les établissements normands envisagent collectivement 139 750 embauches en 2023. Cela représente une hausse de 12,1% par rapport à 2022 (soit 15 110 projets de plus qu’un an auparavant). Près d’un tiers des projets de recrutement sont localisés dans les bassins de Rouen et de Caen.
Le secteur des services aux particuliers (santé humaine et action sociale, hébergement et restauration, administration publique) demeure le premier pourvoyeur d’emplois en 2023, avec 58 300 prévisions d’embauche. Il concentre 42% des projets régionaux ; le nombre de projets augmente de 14,1% dans ce secteur. En particulier, la « santé humaine et action sociale » reste en tête des embauches de la région. Elle rassemble à elle seule 15% des projets régionaux, soit 20 600 embauches potentielles pour 2023 (en hausse de 17,5% en un an).
La hausse régionale du nombre d’intentions d’embauche concerne tous les secteurs d’activité. C’est dans celui des services aux entreprises qu’elle est la plus forte : +19,6% par rapport à 2022. 27 750 projets sont envisagés dans ce secteur en 2023.

70% des projets de recrutement sont jugés difficiles en 2023

97 400 embauches potentielles sont jugées difficiles à effectuer, soit 70% des recrutements envisagés par les employeurs normands. Cette proportion augmente de façon quasi continue au cours des années (+6 points par rapport à 2022).
Les difficultés exprimées sont en hausse dans l’ensemble des grands secteurs d’activité, à l’exception de la  construction où elles sont stables par rapport à 2022. Elles restent cependant, traditionnellement, plus concentrées dans ce dernier : 80%, avec 10 700 projets jugés difficiles à pourvoir.
Les difficultés pressenties augmentent le plus fortement dans le secteur du commerce (+13 points par rapport à 2022) ; 64% des recrutements sont ainsi jugés difficiles dans ce secteur, soit 10 320 projets concernés.
Les difficultés anticipées sont plus marquées qu’en moyenne régionale dans la Manche et l’Orne (75%). C‘est d’ailleurs dans ces deux départements qu’elles augmentent le plus.

21% des projets de recrutement sont saisonniers en 2023

Les intentions d'embauche liées à une activité saisonnière représentent 21% de l'ensemble des projets normands, comme en 2022 (29 890 recrutements potentiels sont concernés pour 2023). 
Les employeurs des secteurs de l'agriculture (57%) et de l’hébergement-restauration (54%) expriment majoritairement des projets de recrutement à caractère saisonnier. C’est dans le Calvados que les projets de recrutement saisonniers sont les plus concentrés (27%). A contrario, le caractère saisonnier est peu marqué dans les départements de Seine-Maritime et de l’Eure (respectivement 17% et 18% des projets).

Les compétences comportementales au cœur des recrutements

Les équipes Pôle emploi développent des parcours de recrutement sur mesure pour répondre aux besoins en compétences des entreprises, en misant sur les potentiels des demandeurs d’emploi.

Pour accompagner les entreprises dans leurs projets de recrutement, des conseillers dédiés agissent à leurs côtés pour accélérer leurs recrutements :

  • Action recrut’ : toute entreprise dont le recrutement n'a pas abouti dans les 30 jours est recontactée pour ajuster son besoin en adéquation avec le profil des candidats et établir un process de recrutement adapté.
  • Des solutions de recrutements  
    • des opérations #TousMobilisés qui ont lieu chaque semaine en agence pour promouvoir des métiers, des formations et des actions de recrutement en présence d’employeurs. (Plus de 2 670 sessions ont eu lieu en 2022, au bénéfice de plus de 26 000 participants) ; 
    • des immersions professionnelles pour faire découvrir un métier ou valider un projet professionnel.
      (Près de 12 120 ont été réalisées en 2022)  
    • des actions de formation préalable au recrutement financées par Pôle emploi qui permettent aux demandeurs d’emploi d’acquérir les compétences techniques nécessaires sur le poste de travail.
      (Plus de 4 940 en 2022) ;
    • des évaluations par simulation préalables au recrutement (MRS) pour élargir les processus de recrutement aux personnes sans diplôme ni formation spécifique, en testant leurs habiletés.
      (Plus de 3 680 sessions en 2022) ;
    • des viviers de candidats opérationnels sur les secteurs en tension ;
    • des innovations pour recruter sur les savoirs-être avec les stades vers l’emploi et les restaurants éphémères.

Grâce à cette mobilisation, 89,7% des entreprises sont satisfaites du traitement de leurs recrutements par Pôle emploi Normandie (à fin février 2023).

Des accompagnements personnalisés par des conseillers experts pour faciliter l’accès à ces opportunités d’emploi aux demandeurs d’emploi les plus fragilisés :

  • pour les jeunes : le contrat d’engagement jeunes (CEJ) véritable révolution pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes ni en emploi, ni en formation et qui sont volontaires pour s’engager dans un parcours intensif de retour à l’emploi ;
  • pour les demandeurs d’emploi de longue durée : un parcours de remobilisation est proposé aux demandeurs d’emploi de longue durée pour leur permettre de réenclencher leur recherche d’emploi et leur insertion sur le marché du travail au moyen notamment de formations préalables au recrutement ;
  • pour les personnes en situation de handicap : une offre de services intégrée au sein d'un lieu d'accompagnement unique avec le réseau des Cap emploi ;
  • pour les bénéficiaires du RSA : une expérimentation,  co-construite avec le département de l’Eure, pour tester un accompagnement plus intensif afin d’améliorer leur accès ou retour à l'emploi ;

Grâce à cette mobilisation 82,8% des demandeurs d'emploi se déclarent satisfaits de leur accompagnement (à fin février 2023).

Vous pouvez retrouver l’intégralité des résultats de l’enquête BMO 2023 en Normandie sur pole-emploi-normandie.fr.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

87,5 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par France Travail. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national.

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ex : 33000

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.